A comme Alice

Création 2008

 

Création chorégraphique, musicale et numérique de Karine Saporta, librement inspirée de l'œuvre de Lewis Carroll 
« Alice au Pays des Merveilles »

 

Deux versions disponibles :

- Version jeune public

- Version tous publics

 

À y regarder de près l'œuvre de Karine Saporta est une saisissante traversée du miroir. Saisissante ou « ravissante », car elle ravit la conscience et les sens du spectateur… Les dérobant pour mieux les satisfaire. Les combler de mille et un trésors d'inventivité plastique comme un grand jet multicolore et multiforme. Surréaliste ou abstrait… Mais toujours onirique.

 

 

Artiste contemporaine, s'il en est, la chorégraphe invente, dans son mouvement perpétuel, de nouvelles formes comme autant de nouveaux jeux. L'exubérance de son imaginaire prolifique semble proche de celle de l'enfance.

 

 

Rien d'étonnant, donc… à ce qu'elle se soit emparée avec bonheur de cette source d'inspiration que lui offrait l'exposition, pour mettre en œuvre un projet dont elle rêvait depuis longtemps : une création tissée de références à l'œuvre de Lewis Caroll « Alice au pays des merveilles ».

 

« A… comme Alice » dans la presse :

 

« Alice est chacun des personnages qu'elle croise, comme dans les rêves. La construction de l'identité est faite de conflits, et dans ce sens, l'adaptation du chef-d'œuvre de Lewis Carroll que nous livre Karine Saporta est remarquable »
Télérama Sortir, 17 décembre 2008

 

« Six danseurs en compagnie de trois musiciens (percussions, piano, vents), interprètent les multiples personnages avec force changements de costumes. Ils portent des masques blancs qui les assimilent à des poupées que l'on habille et déshabille. Chacune de ces poupées humaines manipule son double, une poupée de chiffon : un vrai conte magique, mais aussi, plus gravement, l'idée de la schizophrénie »
Bernadette Bonis, Danser, décembre 2008

 

Conception, mise en scène et chorégraphie : Karine Saporta