2007 - LUDWIG AD L

Du 12 octobre au 21 décembre - Vernissage le 11 octobre à 18h30 : Institut Français de Munich

 

La photographie est un autre domaine dans lequel la chorégraphe s’exprime depuis plusieurs années.

Invitée en résidence à Munich durant l’été 2007, Karine Saporta a réalisé une série photographique mettant en scène des personnages de fiction dans les murs mêmes de l’Institut.

 

Cette nouvelle oeuvre confirme un style déjà évident à travers ses quatre précédentes expositions personnelles (produites par les Galeries Photos FNAC). Lequel se fonde sur un goût de la mise en lumière, propre à exalter le corps des hommes et des femmes à travers des visions chavirantes…

 

 

À propos de sa résidence à Munich, la chorégraphe écrit :

 

"S'il est une région allemande troublante et paradoxale, c'est bien la Bavière. Les personnages de cette nouvelle photographique m'ont été inspirés par le croisement des univers Viscontiens et bavarois. Ludwig ad L. suggère des liaisons : plus ou moins intimes, "douces dangereuses entre des jeunes filles et des jeunes gens".

 

"Artificiels" comme l'on dit de certains paradis.